Menu | Contenu | Recherche | Contact

Office Public de la Langue Bretonne

MENU

Conseils sur le bilinguisme

Pour un bilinguisme cohérent et fonctionnel, quelques règles simples de présentation s’imposent.

Des règles simples pour un résultat optimal

Tout d’abord, il est fortement conseillé de concevoir son projet de manière Voir l'image en grand

bilingue dès le départ.

 

En effet, lorsque les graphistes et maquettistes ont pensé et élaboré une signalétique en fonction des mentions en français uniquement, des contraintes de place notamment rendent plus difficile la conception d’une signalétique de qualité quand les mentions en breton doivent être ajoutées au dernier moment . 

 

  Voir l'image en grand

 

 

 

L’utilisation des mêmes polices d’écriture, couleur et taille de caractères pour les 2 langues est requise : ainsi, il n’y a pas de hiérarchisation des 2 langues. Les différences de taille de caractères et l’italique sont réservés aux mentions subalternes aussi bien en français qu’en breton. Une même présentation permet également de faire l’économie des mentions qui seraient identiques dans les 2 langues. La symétrie facilite la lecture et doit être privilégiée .

 

 

Enfin, il est nécessaire de traduire toutes les mentions pour proposer un service équivalent dans les 2 langues : la traduction partielle d’une signalétique  ne permet pas aux locuteurs de lire l’ensemble de l’information dans la langue qu’ils ont choisie, ce qui les contraint à passer d’une langue à l’autre pour être correctement renseignés. Voir l'image en grand

 

 

 

Traduit partiellement, le breton perd en partie sa fonction de langue de communication et ne conserve qu’une valeur symbolique ce qui n’est pas le rôle d’une signalétique .

 

Vous retrouverez quelques règles et exemples dans cette plaquette.

Partagez cet article