Menu | Contenu | Recherche | Contact

Office Public de la Langue Bretonne

MENU

Divi nous a quittés

Voir l'image en grand

Langue bretonne 03/01/2018

Divi Kervella vient de nous quitter.

Divi Kervella vient de nous quitter. Il est bien connu pour ses nombreux travaux, en français comme en breton : des traductions savoureuses, des ouvrages de vulgarisation sur la matière de Bretagne, ses articles scientifiques dans la revue Hor Yezh par exemple..

L’Office public de la langue bretonne doit toute sa reconnaissance à Divi Kervella. Dès les prémices de ce qui allait devenir l’Office public de la langue bretonne Divi Kervella prit une part active dans la Commission de Toponymie à partir de 1986 pour en devenir président en 1991. Les règles de normalisation furent peu à peu établies, des vocabulaires furent édités. Divi prit une grande part, une part essentielle, dans tous ces travaux. En 2003 fut éditée la première carte routière en langue bretonne. Cette fois encore son aide fut plus que précieuse et il continua ainsi à aider l’équipe de l’OPLB sans jamais faire défection.

Divi Kervella a accompagné toutes les mutations de la Commission de Toponymie, du Service de la Langue Bretonne à l’Office de la Langue Bretonne et à enfin à l’Office public de la langue bretonne.

Il était membre du conseil scientifique de l’OPLB. Il suivait de très près tous les travaux de la structure, notamment en matière de toponymie et d’anthroponymie. Mais outre cela, l'équipe de l’OPLB, et le service Patrimoine en premier lieu, savait qu’elle pouvait toujours lui demander un avis. Tant qu’il lui resta un peu de force il continua à l'aider, jusqu’à très récemment.

Aujourd’hui on trouve des panneaux bilingues ou portants des toponymes bretons correctement écrits un peu partout en Bretagne. Ce que l'on peut peut lire sur ces panneaux doit énormément aux contributions de Divi Kervella.

Il nous restera le souvenir d’un homme érudit, humble, affable et persévérant.

retour à la liste des actualités

Je réagis

Les commentaires2

  • Yolaine le 06/01/18 à 11h08
    Trugarez dezhañ evit e labour. A greiz kalon gant e re. Yolaine
  • Naig le 05/01/18 à 18h02
    Pebezh koll ha tristidigezh! Gourc'hemennoù genkañv d'e diegezh hag ar familh